La dégustation à l’aveugle

Partager

L’objectif de la dégustation à l’aveugle est de parvenir à caractériser un vin sans voir l’étiquette de la bouteille. Celle-ci est alors cachée par une “chaussette” cache-bouteille ou par un papier, à moins que le vin ne soit directement servi dans une carafe.

Dégustation à l'aveugle
Dégustation à l’aveugle

Mais comment reconnaître un vin à l’aveugle ?

Le vin laisse des indices pouvant nous renseigner sur sa provenance géographique, son/ses cépages, son âge voire son appellation. Il faut donc être attentif à ces indices et apprendre à les interpréter.
Chaque étape de la dégustation permettra d’avancer dans notre analyse. Ces étapes sont celles d’une dégustation classique (voir S’initier à la dégustation), à savoir, l’analyse visuelle, olfactive et gustative.

Comment interpréter les indices laissés par le vin ?

Etape 1 : L’analyse visuelle

Tout d’abord, observez le verre à la lumière naturelle, sur fond blanc et en inclinant le verre à 45°.

La couleur du vin (la robe)

Les nuances de couleur de ivn
Les nuances de couleurs de vin
  • Une couleur de vin évoluée (dorée, voire ambrée pour les vins blancs, marron, tuilée pour les vins rouges) peut révéler un âge avancé.
  • Une couleur foncée peut donner des indications sur le(s) cépage(s) utilisé(s). Certains cépages ont une pigmentation colorante plus importante que d’autres, comme le cabernet-sauvignon.
  • L’intensité colorante révèle une importance de tanins, d’alcool et d’acidité.

Etape 2 : L’analyse olfactive

Lors du “1er nez”, on peut déjà identifier une famille d’odeur (ex : boisé, fruité, floral, minéral…) et définir le degré de complexité du vin. On peut également évaluer l’intensité olfactive – la puissance du vin-, ainsi que sa finesse.

Roue des arômes du vin
Roue des arômes du vin / © Wikipédia
  • Des arômes de fruits frais, floraux et végétaux sont signe de la jeunesse d’un vin. Des arômes de fruits confits et mûrs révèlent un vin plus évolué. Enfin, les arômes de sous-bois ou d’animal signifient qu’il s’agit d’un vieux vin.
  • Des arômes boisés, des tanins souples et une couleur évoluée laissent deviner les conditions d’élevage du vin (fût de chêne ou cuve, élevage court ou long…).
  • Le degré de maturité des arômes est aussi très souvent révélateur d’un climat chaud, méridional.

Etape 3 : L’analyse gustative

L’analyse porte plus particulièrement sur le niveau de tanins et l’équilibre gustatif (sucre / acidité / alcool) et permet de caractériser le type de vin.

  • Pour les vins blancs : Un vin doux est un vin qui contient un bel équilibre sucre / acidité. Un vin vif est un vin dont l’acidité domine davantage. Un vin onctueux est un vin qui présente un équilibre harmonieux entre gras et acidité et offre une belle longueur en bouche. Un vin corsé est un vin complexe et dont le gras domine.
  • Pour les vins rouges : un vin est qualifié de tannique lorsqu’il présente une dominante de tanins. Un vin rouge léger est un vin aux arômes fruités et aux tanins faibles. Un vin fin se caractérise par une présence plus importante de tanins et un nez plus complexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *