Comment conserver le vin ?

Partager

Si vous venez d’acheter une bouteille, mieux vaut la laisser reposer au moins 3 semaines avant de la consommer, car le transport des bouteilles n’est pas bon pour le vin.

Si vous souhaitez conserver le vin, surtout à moyen et long terme, il importe de respecter certaines règles de conservation afin de garantir les conditions les plus optimales de vieillissement du vin dans sa bouteille.

Le vin est un élément vivant et fragile. Il est sensible à la lumière, à la température, au taux d’humidité, aux vibrations et aux mauvaises odeurs.

Voici nos conseils et astuces pour assurer à votre vin un vieillissement heureux.


Nos 9 conseils pour bien conserver un vin

Une température adaptée

La température optimale est de 11 à 15°C. Toutefois, une légère variation des températures au changement de saison peut être très appréciée par le vin.
En hiver, on peut envisager d’avoir une température de 10°C (le vin évoluera un peu moins), au printemps, une température de 13°C, et en été, de 15-16°C (le vin évoluera plus rapidement).
Ces petites variations de température seront profitables pour le vieillissement du vin. Cependant, il faudra veiller à ne pas dépasser les 18°C : la chaleur fatiguera le vin et présentera le risque de réduire sa qualité en cassant certains arômes, voire de provoquer une oxydation précoce. Une température trop basse peut aussi détruire les arômes, si le vin se cristallise.
Enfin, il faut impérativement éviter que la chaudière ne soit à proximité des bouteilles dans la cave, à moins qu’elle ne soit séparée par une cloison.

Une bonne hygrométrie

L’hygrométrie idéale est à partir de 70%. Le bouchon des bouteilles est particulièrement sensible à l’insuffisance d’humidité. En dessous de 60% d’humidité, il présente le risque de se dessécher au fil des ans, et donc de ne plus être hermétique – puisqu’en se cassant, il laissera passer un filet d’air qui sera responsable de l’oxydation du vin -.
Pour palier à une cave trop sèche, il est possible de mettre en place un humidificateur « artisanal », comme la bassine d’eau saupoudrée de soude caustique, ou un humidificateur plus sophistiqué.

Une ventilation bien dosée

Une bonne aération permet de s’assurer que l’atmosphère de la cave ne sera pas confiné. La ventilation évitera que la pièce prenne un goût de moisi.

Eviter le contact avec les mauvaises odeurs

Les mauvaises odeurs pourraient contaminer le vin. Il faut impérativement bannir les produits ménagés mal odorants à côté des bouteilles, idem pour les pots de peinture et même les fruits et légumes, susceptibles de fermenter.
Le bouchon en liège est perméable et peut donc laisser passer les mauvaises odeurs. Pour cela, une légère ventilation de la cave sera appréciable (d’où la présence des filtres à charbon dans les caves d’appartement).

Une lumière tamisée

Le vin est sensible à la lumière. C’est la raison pour laquelle les bouteilles de vin sont teintées. Eviter toute exposition violente à la lumière contribuera à allonger la durée de vie du vin. Il faudrait donc opter pour une lampe de maximum 40 watts dans la cave.
Une bouteille trop exposée à la lumière (à partir de 48h pour les champagnes qui seraient contenus dans une bouteille transparente) peut gâcher de bonnes bouteilles. On parle alors de « goût de lumière », une sensation assimilée au goût de rance ou d’œuf pourri.
Acheter ses bouteilles de champagne dans des rayons de supermarché exposés en continu à une lumière vive n’est donc pas recommandé du tout.

Un sol stable

Les vibrations et tremblements fragilisent fortement le vin. Il est donc recommandé de ne pas poser les bouteilles à même le sol, ni même de les mettre en contact avec le mur (surtout si vous habitez proche d’un métro ou que votre rue est en travaux).
Un sol en terre battue est préférable à un sol en béton, plus sensible aux vibrations. Cette recommandation vaut particulièrement pour les vins de garde, destinés au vieillissement.
Petit conseil : Eviter d’entreposer vos bouteilles proche d’une machine à laver.

Mettre les bouteilles en position couchée

Cette position favorise le contact du bouchon avec le vin et prévient ainsi contre les risques d’oxydation si l’air entre dans la bouteille.

Pour les vins effervescents (crémant, champagne…), il n’est pas nécessaire de les garder à l’horizontale car la pression liée au gaz permet au bouchon d’être constamment humidifié. 

Stocker les bouteilles dans des casiers

Il faut absolument éviter les cartons qui risquent de transmettre un goût au vin. Les casiers en bois sont préférables. Le stockage dans des caisses fermées n’est pas très recommandé non plus car l’air y est trop sec. L’idéal, ce sont les casiers qui s’empilent, même des casiers en plastique, ou des emboîtements alvéolaires, encastrables.

La cave idéale
La cave idéale
Protéger les étiquettes

Pour les vins de garde, il peut être très utile de protéger les étiquettes qui pourrissent avec l’humidité. Pour cela, on peut disposer sur la bouteille un film plastique spécialement conçu à cet effet (Eticlean). 


Nos 7 astuces pour bien organiser sa cave

Au-delà des 9 conseils présentés précédemment, d’autres astuces vous permettront également d‘optimiser les conditions de conservation du vin :

  • prévoir suffisamment de place pour stocker l’ensemble de vos bouteilles. La cave devient plus petite qu’on ne le pense
  • un thermomètre et un hygromètre seront des accessoires très utiles
  • séparer les vins blancs, les vins rosés, les vins rouges et le champagne
  • disposer les bouteilles de rouge en haut (la température y est légèrement plus élevée)
  • ranger les bouteilles étiquettes vers le haut et le bouchon vers le mur ; cela vous fera gagner du temps pour lire l’étiquette !
  • ranger les bouteilles à boire rapidement dans les casiers les plus accessibles
  • opter pour des étagères diagonales en bois, idéalement
Stockage dans des casiers diagonaux en bois
Stockage des bouteilles dans des casiers diagonaux en bois

Installer une cave à vin électrique

Si vous ne disposez pas de cave ou d’une cave trop petite, vous pouvez opter pour une armoire ou cave à vin électrique. Il en existe 2 types différents. L’une est destinée à la conservation temporaire et l’autre au vieillissement de grands crus.

Comment choisir sa cave ?

Il existe une grande variété de modèles, du plus sobre au plus sophistiqué, du moins cher au plus cher… Pour faire le bon choix, il faut avant tout évaluer ses besoins. Inutile d’acheter une cave à forte contenance si vous avez moins de 50 bouteilles à stocker (ce qui est le plus souvent le cas).

La cave à vin de service

Elle maintient le vin à température idéale de consommation mais n’est pas conçue pour le vieillissement des vins. Elle peut être à température unique, ou à 3 zones (avec des températures comprises entre 6 et 19°C) et comporte peu de clayettes. Ce type de cave est parfait pour y stocker du vin à consommer à court terme.

La cave à vin de vieillissement

Elle permet de conserver les bouteilles à température optimale (à régler entre 11 et 15°C), et est équipée d’amortisseurs anti-vibrations, d’un régulateur d’humidité et d’un filtre à air, ainsi que d’une porte pleine ou teintée pour protéger contre la lumière. Elle est souvent d’une plus grande contenance.


Combien de temps se conserve un vin ?

La durée de conservation d’un vin dépend à la fois de ses conditions de stockage et du type de vin. Certains vins sont taillés pour la garde (les grands crus de Bordeaux ou de Bourgogne, par exemple) et peuvent se conserver bien au-delà de 10 ans, d’autres sont à consommer dans un moyen terme, dans les 5 à 10 ans, et d’autres encore sont à boire plus rapidement, dans les 2-3 ans (l’exemple le plus parlant étant le Beaujolais Nouveau).

La taille du contenant joue un rôle dans la durée de conservation. Plus le format de la bouteille est grand et mieux le vin se conservera. Ainsi, le magnum (1,5L) se conserve naturellement bien mieux que les bouteilles ordinaires (75cl). Les demi-bouteilles, quant à elles, s’oxydent très vite ; elles sont à consommer très rapidement.

Un vin peut se conserver de très nombreuses années ; certains vins centenaires peuvent tout à fait révéler encore un beau potentiel aromatique !

Alors combien de temps conserver un vin ? La durée de garde est une question de goût personnel. Certains apprécient les arômes fruités d’un vin à son apogée, d’autres préfèrent la complexité aromatique (les arômes tertiaires) qu’offre un long vieillissement.

Le plus vieux vin du monde

Connaissez-vous le vin le plus vieux du monde ?

Le plus vieux vin du monde date de 1472
Le tonneau qui a abrité le vin de 1718 à janvier 2015 / © Wikimedia Commons

Il est actuellement stocké dans un fût dans la cave des Hospices de Strasbourg.

Selon plusieurs sources concordantes, il s’agirait d’un vin blanc sec d’Alsace datant de… 1472 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *