AOP, Premier Cru, Grand Cru… : comprendre les classements

Partager

Sauriez-vous faire la différence entre une AOP et une IGP ? Ou entre un vin “Premier Cru” et un vin “Grand Cru” ? Connaissez-vous l’origine des classements des vins ? 

On vous explique tout et simplement.

Les 2 grandes catégories : les VSIG et les IG

Il existe 2 grandes catégories de vin :

  • Les Vins Sans Indication GéographiqueVSIG
  • Les vins avec Indication Géographique – IG

Les VSIG

Cette catégorie comprend les “vins de table“, appelés depuis 2009 les “vins de France“. La réglementation est très souple. Elle permet par exemple des assemblages de cépages d’origines très différentes.

Les IG

Les “vins avec indication géographique” permettent d’identifier la provenance du vin. C’est une première garantie de qualité. Ils comprennent 2 sous-catégories :

  • Les IGP – Indication d’Origine Protégée
  • Les AOP – Appellation d’Origine Protégée

Les IGP – Indications d’Origine Protégée

Ce sont les vins qui proviennent de zones géographiques délimitées.

Ex : IGP Côtes-de-Gascogne

Un cahier des charges réglemente l’utilisation des cépages et des contrôles de qualité sont effectués régulièrement.


Les AOP – Appellations d’Origine Protégée

Suite à la réglementation européenne de 2009, les AOCAppellations d’Origine Contrôlée sont devenues les AOPAppellations d’Origine Protégée. Elles doivent figurer obligatoirement sur l’étiquette de la bouteille.

L’AOP définit avant tout une origine géographique, des plus grandes zones aux plus petites :

  • appellations régionales – Ex : AOP Bordeaux
  • sous régionales – Ex : AOP Anjou
  • départementales – Ex : AOP Vin de Pays du Gard
  • de zones – Ex : AOP Hautes-Côtes de Beaune
  • communales – Ex : AOP Communale Sancerre
  • Premier Cru
  • et Grand Cru

Cette catégorie comprend un cahier des charges beaucoup plus strict. Le mode d’élaboration des vins et la viticulture sont très réglementés et contrôlés, notamment les cultures, les tailles des vignes, le mode de récoltes des raisins, les pratiques œnologiques, les durées et moyens d’élevage du vin, les modalités de stockage ou encore la commercialisation.

Chaque région vitivinicole établit sa propre classification. Voici les  classifications caractéristiques des grandes régions viticoles.


Premier Cru

Le terme “cru” ne s’applique qu’aux AOP. Il désigne un vin de qualité supérieure.

Le classement “Premier Cru” est directement lié au terroir, et notamment à la qualité des cépages et des conditions naturelles (ensoleillement, exposition, drainage, etc.).

Les AOPPremier Cru” ne concernent que la Champagne et la Bourgogne.

  • La Champagne

Pour être classé “Premier Cru”, le vin effervescent – le champagne – doit être issu de parcelles classées à 100% en “Premier Cru”.

  • La Bourgogne

Les vins tranquilles (blancs et rouges) “Premier Cru” doivent être obligatoirement rattachés à une commune classée “Premier Cru”. C’est le cas des communes de Meursault, Mercurey, Saint Aubin, Volnay, Givry ou encore Chablis.
Mais toutes les communes ne possèdent pas de Premiers Crus. Et il n’existe pas d’appellations régionales “Premier Cru”.
Les Premiers Crus sont rares ; ils ne concernent que 28 appellations des vins de Bourgogne.


Grand Cru

Comme pour les “Premiers Crus”, le classement des AOPGrands Cru” est lié à des critères de qualité relative entre autre au terroir, à savoir, l’enracinement et l’âge des vignes, l’altitude et le niveau d’ensoleillement des cépages (ces éléments influent sur la qualité des arômes et sur la structure du vin).

Ce classement est la plus haute appellation dans l’échelle de classification des AOP. Il ne représente environ que 1,15 % de la production d’AOP.

Seules 5 régions possèdent l’AOPGrand Cru” :

  • En Champagne, comme pour les “Premiers Crus”, le cépage doit être issu à 100% de parcelles classées “Grand Cru” ⇒ 17 communes classées “Grand Cru”. Comprendre le fonctionnement de l’appellation Champagne sur le site maisons-champagne.com
  • En Bourgogne, comme pour les “Premiers Crus”, les AOP “Grand Cru” sont rattachées à une commune. Ce sont des noms de Climats (ou lieux-dits) ⇒ 32 Climats classés “Grand Cru” en Côte d’Or et 1 Climat sur le Chablisien (lui-même subdivisé en 7 Climats). Les Grands Crus sont à base de Chardonnay (Chablis, Montrachet, Corton-Charlemagne…) et de Pinot noir (Côte de Nuit, Beaune, Romanée-Conti, Chambertin, Clos Vougeot…). Au total, 1,5% de la production bourguignonne sont de Grands Crus. Cette classification date de 1935. En savoir plus sur les appellations des vins de Bourgogne sur le site vins-bourgogne.fr
  • En Alsace, l’appellation “Grand Cru” est autorisée pour 51 lieux-dits, uniquement pour les cépages : Riesling, Gewürztraminer, Muscat, et Pinot Gris. ⇒ 30,63% de la production de Grands Crus. En savoir plus sur les AOC Alsace sur le site vinsalsace.com
  • Dans le Bordelais, seule la commune de St-Emilion possède des châteaux classés “Grand Cru”, voire “Grand Cru Classé”. ⇒ Ils représentent 63 % de la production des Grands Crus. En savoir plus sur les classements des vins de Bordeaux sur le site bordeaux.com
  • Dans le Languedoc-Roussillon, il n’y a qu’un seul “Grand Cru” : l’AOC Banyuls Grand Cru, un Vin Doux Naturel (VDN). 

Le Classement des crus de 1855 – Bordeaux

La première classification des vins, qui fait encore référence aujourd’hui, a été instaurée sous l’impulsion de Napoléon III en 1855 à Bordeaux, à l’occasion de l’exposition universelle de Paris la même année.

Cette classification ne concerne que les vins de la rive gauche de la Garonne (Médoc, Graves) car ils dépendaient de la Chambre de commerce de Bordeaux qui a participé à la réalisation du classement. Les vins de la rive droite (Pomerol, Saint-Emilion…) dépendaient de la Chambre de commerce de Libourne, qui n’a pas été impliquée dans le classement. Ces vins étaient commercialisés par des courtiers de Libourne, et non de Bordeaux.

Le “Classement des crus de 1855” ou “Classification des vins de Bordeaux de 1855” avait alors pour critères, non pas la dégustation mais le prix des vins commercialisés sur plusieurs décennies ainsi que la beauté des bâtisses des propriétés vinicoles.

Ce classement de 1855 comprenait 5 niveaux de grands crus (58 châteaux classés) :

Les Premiers Grands Crus, qui sont aujourd’hui considérés comme des vins d’exceptions, étaient les 4 suivants :

  • Château Lafite – Pauillac
  • Château Margaux – Margaux
  • Château Latour – Pauillac
  • Haut Brion – Pessac, Graves

Aucune modification n’a été apportée à ce classement, à l’exception du Château Mouton Rothschild qui est passé de “Second Grand Cru” à “Premier Grand Cru” en 1973.

Des crus de Bordeaux classés : le Sauternes et le Château Margaux
Des crus bordelais classés

Puis viennent les Seconds Crus (12 châteaux classés), Troisièmes Crus (14 châteaux), Quatrièmes Crus (11 châteaux) et Cinquièmes Crus (17 châteaux).

Toutefois, cette classification n’est pas nécessairement représentative de la qualité actuelle des vins puisque non seulement cette classification prenait en compte le prix de la bouteille et non ses qualités organoleptiques mais aussi parce que beaucoup de châteaux ont amélioré la qualité de leur production.

Depuis, d’autres classements ont permis de hiérarchiser l’ensemble des vins de Bordeaux :

  • Classement des Graves (1959)
  • Classement de Saint-Emilion (1955) – classement revu tous les 10 ans
  • Classement des Crus Bourgeois du Médoc (1932) – revu tous les ans
  • Classement des Crus Artisans du Médoc (1989)

Le classement de Saint-Emilion comprend 3 niveaux de hiérarchisation : les Premiers Grands Crus Classés A de Saint-Emilion (Château Angélus, Château Cheval-Blanc, Château Ausone…), les Premiers Grands Crus Classés B et les Grands Crus Classés.


Pour résumer :
Classement des vins de Bourgogne :
  • Grand Cru
  • Premier Cru 
Classement des vins d’Alsace :
  • Grand Cru
Classement des vins de Bordeaux :

Le classement de 1855 :

  • Premier Grand Cru Classé
  • Deuxième Grand Cru Classé
  • Troisième Grand Cru Classé
  • Quatrième Grand Cru Classé
  • Cinquième Grand Cru Classé

Le classement des Médoc :

  • Cru Bourgeois
  • Cru Artisan

Le classement de Saint-Emilion :

  • Premier Grand Cru Classé A
  • Premier Grand Cru Classé B
  • Grand Cru Classé

Le classement des liquoreux :

  • Premier Cru Supérieur
  • Premier Cru 
  • Second Cru

2 pensées sur “AOP, Premier Cru, Grand Cru… : comprendre les classements

  • 1 Mai 2019 à 20 h 50 min
    Permalink

    Super article ! Ca explique bien le fonctionnement des classements des vins.

    Répondre
  • 29 Mar 2019 à 10 h 25 min
    Permalink

    Merci pour cet article complet, clair et pédagogique ! Il permet de mieux comprendre les classements des vins.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *